conseil municipal du 13 décembre

09-01-12_img_energieLe conseil municipal a été l’occasion de valider un groupement de commande entre TCO et Saint-Paul pour l’élaboration du Plan Climat Énergie Territorial.

Une affaire qui a été l’occasion pour Jean Erpeldinger de rappeler l’urgence de l’action:

“Côté climat, l’urgence semble être à l’inaction. De sommet de la dernière chance en sommet de la dernière chance. D’accord minimal en accord minimal, DOHA n’a pas dérogé à la règle. Les grandes nations n’en finissent pas de démontrer leur impuissance et leur incapacité à se mobiliser. Pourtant, chaque jour, les signes du réchauffement et des dérèglements du climat sont plus évidents. Les tensions sur le prix du pétrole, et donc, de l’énergie pèsent sur les économies et sur les ménages les plus fragiles.

Que nous restent-ils alors?

Il nous reste à faire le pari de l’intelligence du terrain, des mobilisations locales et de la conscientisation de nos concitoyens. C’est le sens futur du Climat Énergie Territorial que nous aurons à mettre en place.”

Le bilan de la consultation publique sur la ZAC renaissance III à Plateau-Caillou a été une autre occasion de mettre en avant les préoccupations écologiques. Des attentes qui émanent des citoyens eux-mêmes…

Bien sur, avec la ZAC Renaissance III, il s’agit avant tout de répondre aux besoins en logement, mais . Les consultations du public ont été très enrichissante. La participation des habitants sur les projets d’aménagement entre dans les moeurs et rencontre la satisfaction des participants. C’est un fait qu’il faut saluer.

Bien sûr, avec la ZAC III, il s’agit avant tout de répondre aux besoins urgents en logements, mais la consultation a permis de faire émerger d’autres attentes citoyennes. Une grande partie de la savane va s’effacer. Une savane qui était un espace de respiration pour de nombreux Saint-Paulois, les vieux tracés de cheminement qui existent depuis longtemps disparaissent peu à peu. La question paysagère se pose aussi. Même si on est en dehors de l’espace qui a vocation à être classé par le conservatoire du littoral, la ZAC III ira jusqu’à la ravine Fleurimont, un site d’une grande beauté.

Tout en répondant à la demande de logement, il faut veiller à maintenir les liaisons pédestres, à créer un espace de respiration et assurer une transition paysagère entre la savane et le futur espace urbain.

Toutes ces préoccupations ont émergées de la consultation publique. Nous devrons en tant que collectivité en tenir compte. Nous pourrons pour cela nous appuyer sur la mission d’Approche Environnementale de l’Urbanisme.

12

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s