Conseil Municipal : agenda 21, base nautique de l’Etang de Saint-Paul, Cycléa, Grandpourpier…

Le conseil municipal, qui s’est tenu, ce jeudi 1er décembre a été riche à plusieurs niveaux pour les élus écologistes. Outre, le très attendu Agenda 21, nous avons eu l’occasion de nous exprimer sur des sujets aussi divers que l’Etang de Saint-Paul, le sujet de l’insertion des handicapés, les chiffres de l’emploi, le retour de Cycléa et sa place centrale dans la rénovation de la politique des déchets.

Un conseil municipal marqué, aussi, par la participation exceptionnelle d’une association de riverains du GrandPourprier excédés par les nuisances olfactives (traitées de façon récurrente par la presse depuis plusieurs mois). Un sujet qui touche directement à l’environnement, à la qualité de vie et, même, à la santé des riverains, sur lequel les élus Europe Ecologie Les Verts de Saint-Paul, sont pleinement mobilisés.

Enquête publique sur la demande d’exploitation de Cycléa

Affaire de pure forme, sur laquelle on ne sollicite la ville que parce qu’elle est dans le périmètre de l’installation, Jean Erpeldinger, chargé de l’environnement, a salué comme une bonne nouvelle le retour à sa pleine activité et le déploiement de cette structure deux ans après l’incendie qui avait détruit une partie de leurs locaux et la totalité de leurs matériels de travail. Cette réinstallation en parallèle avec la montée en puissance du réseau de déchetterie du TCO doit permettre de « moderniser la politique de déchets sur le territoire » explique l’adjoint, à l’occasion de cette séance.

Mauvaises odeurs autour de la station de co-compostage

Un début de brouhaha de la part d’une partie de l’audience se faisant entendre, au moment où les élus valident positivement la demande de Cycléa, les habitants du Grandpourprier interpellent la maire au sujet des odeurs nauséabondes qu’ils subissent depuis plusieurs mois, dues selon eux à la Station de Compostage « Recyclage de l’Ouest ».

Un dossier qui n’est pas à l’ordre du jour, mais sur lequel les élus verts sont, pleinement, mobilisés (Mélissa Cousin, pour l’urbanisme, Jean Erpeldinger, comme adjoint à l’environnement et Vice-Président de la Créole).

Pour ce dernier, même si l’intérêt d’une telle installation, en apportant un débouché indispensable aux boues d’épuration, est manifeste, il ne saurait être question de faire de la vie des résidents un enfer.

« Si une solution satisfaisante n’est pas trouvée, il faudra fermer la station »

  • Dans l’attente, tout doit être fait pour résoudre ce problème d’odeur et apporter une solution pour les boues d’épuration.
  • La ville sera vigilante pour identifier d’autres sources éventuelles d’odeurs

Quelque soit l’issue de ce dossier l’esprit de responsabilité nous conduit à pointer la faiblesse de la Réunion sur le dossier « boues d’épuration ».

Les stations d’épuration en produisent plus de 10 tonnes par jour. Faut-il les brûler, les épandre, les laisser en déchetterie ou les composter ? Evidemment, pour les élus écologistes, la dernière solution, si elle est maitrisée, est de loin la meilleure solution. Elle permet de produire un amendement de qualité pour les sols de la Réunion et, donc, pour notre agriculture.

Mais, certainement pas au prix de la tranquillité et la qualité vie de nos concitoyens…

L’Agenda 21, enfin !

L’affaire 19 marque le vrai démarrage de l’Agenda 21. En validant la MISSION qui aura la charge, notament, d’élaborer le diagnostic et de guider la municipalité dans la phase concertation avec la population, le conseil municipal se dote, enfin, de l’outil qui permettra de mettre en œuvre cette démarche. Une nouvelle façon de travailler ensemble, en favorisant la participation des citoyens sont au coeur de l’ambition de l’agenda 21 : « c’est une façon de mettre les gens autour d’une table, c’est une nouvelle façon de travailler », nous dit Jean Erpeldinger, « Je forme le souhait que chaque élu se sente mobilisé, pour que l’Agenda 21 ne soit pas que la lubie des écologistes, mais le projet de l’ensemble du conseil municipal ».

Plan d’eau de l’Etang de Saint-Paul, histoire d’une dépossession

Préalablement au renouvellement de son AOT (autorisation d’occupation temporaire), le club de ski nautique doit justifier auprès de la DEAL que son activité n’a pas d’impact sur la réserve naturelle. La demande formulée par ce club auprès de la municipalité est une demande d’aide financière à hauteur de 1000 euros, pour une étude se chiffrant à 9 600 euros (Raliba Dubois nous informera en séance que la Région a refusé d’accorder une subvention de 4 000 euros pour cette même étude).

Nous avons écouté avec émotion, la prise de parole de Reine-Marie Jacob s’opposant à cette subvention et dénonçant l’arrogance du Club de ski nautique depuis 40 ans. C’est l’histoire d’une dépossession, celle vécue par les habitants de l’étang, pour lesquels ce plan d’eau a été un lieu de vie, un étang nourricier paradis de la pêche, tout un mode de vie. L’histoire de canots traditionnels chassés par une vedette motorisée.

Cette histoire de réunionnais modestes chassés par des intérêts qui les dépassent, nous l’avons, nous aussi, entendu sur le terrain quand il était question de réserve :

« Koman zot i pé koz a nou de la reserv, alor ke ou lés bann la fér zot ski notik. Lé ecolozik sa ? »

Pour Marie-Reine Jacob et Jean Erpeldinger, cette activité, du fait de l’utilisation d’engins motorisés dans cette zone estuaire, est incompatible avec la réserve naturelle. « C’est la cohérence de la parole des élus qui est en cause, et, par là-même, l’acceptation de la Réserve qui est fragilisée », exprime ce dernier.

Un vrai débat qui s’est traduit par le retrait de l’affaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s