Le risque requin : un dossier politisé

Nous l’avons dit, ce dossier, pour être abordé sérieusement, demande du temps, des connaissances et de la raison.

Les propositions de battues formulées par le député Raoult reprises par Cyril Melchior sont absurdes. Elles peuvent apparaître comme une réponse à une émotion, mais elles seront contre-productives en donnant un faux sentiment de sécurité.

Il ne s’agit pas d’exclure, à priori, toute capture : les écologistes ne mettront jamais en balance la vie d’un humain et celle d’un squale. Si nous avions la certitude que le prélèvement d’un ou deux spécimens identifiés comme dangereux pouvait amener une solution durable, nous pourrions l’envisager, mais nous ne pouvons que condamner la perspective d’un massacre aveugle. Rappelons nous que ceux qui ont été pratiqués aux Seychelles et dans une moindre mesure à la Réunion ont montré leur inefficacité. Aucun des spécimens péchés n’était impliqué dans les attaques.

Nous avons besoin d’un travail sur le long terme, pas de la démagogie de politiciens en mal de publicité. Nous espérons que Nathalie Kosciusko Morizet en visite prochainement à la Réunion saura ramener ses amis politiques à plus de raison.

Jean Erpeldinger

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s