Malaise après l’utilisation d’agents communaux contre les grévistes

L’arrivée de notre équipe aux responsabilités a constitué une vraie lueur d’espoir, dans un paysage politique marqué par les affaires, le clientélisme et la violence.

Notre majorité, c’était le rassemblement. Rassemblement de la gauche, bien sûr, mais aussi de l’ensemble des Saint-Paulois : ceux des hauts, ceux des bas, ceux qui ont grandi ici, ceux qui viennent d’ailleurs.

Notre majorité, c’était un souci de l’éthique marqué par le refus du clientélisme, par exemple et une volonté d’installer une relation plus saine des politiques avec les services. « Les agents communaux sont au service de la population et non des politiques ».

En résumé, nous incarnions l’espoir à la Réunion, enfin, de voir une majorité faire de la politique autrement selon la phrase consacrée…

Trois ans après, nous traversons une période compliquée, marquée par la crise et la montée de tensions de toutes sortes. Nous venons de vivre un conflit dur, non dénué d’arrières pensées politiques. Des exactions ont été constatées et ont généré une inquiétude d’actions violentes.

Mais, tout ceci ne saurait justifier à nos yeux que pendant près d’une semaine des agents communaux non-grévistes aient été placés face aux grévistes, au sein même de cet édifice.

Dès jeudi matin, quand j’ai eu connaissance que des agents de l’environnement « attendaient les grévistes » selon leurs propres mots, à l’intérieur de nos locaux, j’ai demandé que l’on fasse cesser cette anomalie.

Pour les élus EELV, détourner des agents municipaux de leur fonction pour en faire une présence physique dissuasive n’est tout simplement acceptable. On se rapproche dangereusement de la pratique des nervis. Ce choix porte en lui des risques de violences et de tensions entre personnels. Il ne respecte pas les agents dans leur mission et, les désigne de fait comme des supplétifs de la majorité en place. Vous n’ignorez pas que, validant nos alertes, deux agents ont failli en venir aux mains à proximité de la mairie, mardi matin.

Il a fallu deux relances (vendredi soir et dimanche soir), dans lesquelles nous avons clairement exprimé notre désapprobation, pour que l’on se décide, enfin, à rendre les agents à leur mission.

Avons-nous la volonté d’être fidèle à nous-même?

Les élus EELV le veulent. Nous souhaitons que nous retrouvions l’esprit qui a animé les débuts de notre majorité.

Protéger les agents dans leur mission,  assurer une transparence saine, notamment dans la gestion des contrats aidés, rassembler les Saint-Paulois, assurer un dialogue social constructif, toutes ces défis sont pour nous primordiaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s